dimanche, 10 janvier 2021 17:51

Intolérance au lactose

Written by
Rate this item
(1 Vote)

Le lactose est un glucide présent dans le lait (40 à 50g dans chaque litre de lait de vache) et certains produits laitiers.

Pour que l’on puisse l’absorber, il doit être digérer par une enzyme « la lactase » sécrété dans l’intestin grêle et dont la performance diminuer souvent à l’âge adulte (déclin physiologique de l’activité lactasique jusqu’à 90% !).

 

L’intolérance au lactose touche 20% des adultes en France (dans le Nord) et jusqu’à 50% dans le Sud.

 

Comment poser le diagnostic ?

 

Chez les personnes intolérantes au lactose, la digestion du lait ne devient problématique que si le lactose arrive dans l’intestin grêle où il n’est donc pas digéré et parvient intact dans le colon.

 

Les signes cliniques apparaissent environ 1H30 après l’absorption et sont d’autant plus importants que la quantité de lactose ingérer est importante.

Ils se manifestent par :

- des ballonnements, impression de mauvaise digestion ;

- un excès de gaz ;

- puis des douleurs abdominales

- enfin quelques heures après l’ingestion, déclenchement possible de diarrhées liquides.

L’ensemble de ces signes traduisent une fermentation colique de la partie du lactose non digérée dans l’intestin grêle.

 

Le diagnostic n’est pas toujours facile en raison d’une interprétation subjective qui se révèle fausse dans 50% des cas.

Il peut se faire par soit :

- une épreuve d’éviction transitoire ;

- un test au lactose avec mesure de l’hydrogène expiré (breath test, effectué à jeun), prescrit par votre médecin.

 

  Il est indispensable d’exclure d’autres maladies pouvant présentées ces mêmes symptômes (Syndrome de l’intestin irritable, Maladie de Crohn, intolérance au gluten, allergie aux protéines de lait de vache etc).

 

Prise en charge

 

  • Intolérance au lactose acquise commune :

Il persiste une certaine activité enzymatique : la capacité de digestion du lactose est d’au moins 7g par prise soit 150mL de lait.

Il est donc conseillé de :

- Réduire la charge en lactose en diminuant le lait ou en consommant du lait à teneur réduite en lactose ;

- Consommer de la lactase sous forme de bactéries vivantes contenues dans le yaourt ou prescrite par votre médecin ;

- Supprimer la consommation de lait à jeun (soit au petit déjeuner) et privilégier la consommation de yaourts et autres laitages en fin de repas : la diminution de la vitesse de vidange gastrique améliore la tolérance au lactose.

- Consommer des aliments contenant du lactose avec des fibres alimentaires, du cacao ou au milieu d’un repas : cela facilitera la digestion.

 

Teneur en lactose pour 100g d’aliment : (liste non exhaustive)

 

Groupes d’aliments

Teneur en lactose ( g/100g)

Laits :

- lait entier

- Lait écrémé

- lait en poudre

- lait en poudre maigre

- lait condensé sucré

 

4,8

5

38

52

10,2

Laits spéciaux :

- matin léger (Lactel)

- Bjorg bio

- AL 110 (Nestlé)

- HN 25 (Milupa)

- DIargal (Gallia)

 

<0,5

<0,5

<0,5

<0,5

<0,5

Fromages :

- fromage frais

- fromage affiné

- camembert

- roquefort

- emmental

- fromage blanc

- fromage de brebis

 

3,5

Traces

0,1 à 1,8

2

0,1

2 à 3,5

0,1

Yaourt nature

3

Divers :

- crème fraiche

- glace à la crème

- beurre

- margarine

 

2,5

5 à 7

0,6

0 à 1

 

  • Intolérance complète au lactose:

 

- Exclusion complète du lactose. (Produits laitiers, mais aussi de nombreux aliments manufacturés comme les charcuteries, articles de boulangerie, potages, jus de fruits, céréales de petit déjeuner, certains médicaments qui ont pour excipient des traces de lactose etc)

- Favoriser des laits et yaourts délactosés, fromages sans lactose et produits de substitutions à base de soja ou d’amande. L’apport calcique peut être assuré par des eaux riches en calcium, du fromage à pâte dure/extra-dure et par des laits délactosés dont la teneur en calcium reste inchangée.

- Apport de lactase synthétique sous forme de complément alimentaire possible si le patient n’a pas la maitrise du choix alimentaire (repas entre amis, au restaurant) : il sera préférable d’en discuter avec son médecin.

 

Régime sans lactose strict

Régime pauvre en lactose

Aliments autorisés sans limite

- laits sous toutes les formes

- crème

- entremets au lait (exemple riz au lait, tapioca)

- beurre

- yaourt

- fromages non affinés et à pâte molle

- céréales et boissons de petit déjeuner

- chocolat au lait

- viennoiseries et pâtisserie

- flocons de pomme de terre pour purée instantanée

- plats cuisinées du commerce

- sauces au lait

- protéines « animales » sans précision

- excipients au lactose dans certains médicaments

En quantité limitée :

- crème

- fromage frais

- crème glacée

- yaourt

- poisson

- viande

- oeufs

- fromages à pâte dure pressée

- lait délactosé

- fruits et légumes

- légumineuses

- féculents et céréales natifs

- dérivés du soja

- fruits oléagineux et autres graines

 

 Pour des conseils nutritionnels adaptés à votre situation clinique, il est préférable de consulter un médecin nutritionniste ! 

 

 

Read 510 times Last modified on dimanche, 10 janvier 2021 18:10
More in this category: « Endométriose et Nutrition

Docteur en médecine et sensibilisée à la micro nutrition, je vous informe sur les problématiques que vous pouvez rencontrer. Que vous soyez un sportif en questionnement alimentaire ou un individu en surpoids, nous établirons un diagnostic et travaillerons ensemble.

Suivez mon actualité santé

Prendre un rendez-vous

doctolib

© 2018 Tous droits réservés. Docteur Le Quere